Roger & Francis CHAPELET

HONORES PAR LEURS CONCITOYENS

S'il existe autant d'orgues à Montpon-Ménestérol,

nous le devons à deux artistes, chacun dans leur art, l’un, un grand peintre de la Marine Française Roger CHAPELET, l’autre, son fils Francis, organiste international. Par leur désir de permettre à la population de MONTPON et de ses environs de s’ouvrir à la culture et à la musique en particulier, ils ont œuvré en créant « l’Association des Concerts Spirituels » (aujourd’hui : Association des Amis des Orgues de MONTPON-MENESTEROL-MONTIGNAC) pour la remise en état et l’agrandissement de l’orgue de l’église de MONTPON ; puis par leur dynamisme et leur ténacité, ils ont réussi à faire construire l’orgue de MENESTEROL. Francis s’est dépensé à tous points de vue et sans compter, pour créer cette collection d’orgues unique en France à l’Auditorium San Francisco, et cela continue.

Ceci a également permis de faire connaître dans de nombreux pays, la ville de MONTPON-MENESTEROL. Maints organistes ou simples amateurs d’orgues et mélomanes sont venus et continuent de venir voir, entendre et jouer ces instruments.

La Municipalité a voulu

pour honorer deux citoyens éminents de la ville, leur consacrer la place devant l’église de Ménestérol où Roger avait planté un cyprès. Cette place s’appelle désormais « L’Esplanade Roger et Francis CHAPELET » depuis le 12 juin 2009. L’inauguration a eu lieu avant un concert mémorable de Francis et en présence des autorités locales et départementales ainsi que de cinq délégations étrangères (Espagnole, Portugaise, Allemande, Brésilienne, Anglaise) et de la Marine Française qui venaient honorer Roger et son fils.

Dévoilement de la plaque par Mr le Maire

Dévoilement de la plaque par Mr le Maire

ROGER CHAPELET

FRANCIS CHAPELET

Né le 25 septembre 1903 à Versailles mais d’origine périgourdine, il découvre le monde maritime en montant à bord du « Rollon » en 1927 où son frère est officier radio, dans le port de Marseille. C’est le début de sa carrière de peintre maritime. Il va alors faire toute une série de peintures dans différents ports : Le Havre, Anvers, Rotterdam ou encore Londres… Il s’embarque pour la première fois en 1929 pour découvrir d’autres horizons puis embarquera à bord de voiliers pour peindre les campagnes de pêche sur les bancs de Terre Neuve et du Groenland. Il devient dans les années 1930, l’affichiste des principaux armateurs français puis est nommé « Peintre de la Marine Française » et devient membre de l’Académie de Marine.

Invité par les armateurs, il embarque sur des cargos entre la France et l’Algérie. S’ensuivront des voyages autour du monde sur des cargos bien sûr mais aussi sur des trois et quatre mâts

Pendant la seconde guerre mondiale, il sert entre 1939 et 1940, sur des convois transatlantiques puis entre 1942 et 1945 comme commissaire de marine en Méditérannée, puis en Indochine en 1946 tout en continuant à peindre différents théâtres d’opérations et combats navals.

Revenu à la vie civile, il continue à être l’affichiste de plusieurs compagnies de paquebots : Compagnie Mixte, Paquet, Générale Transatlantique, Fraissinet etc.

Il se retire en Périgord en 1981 où il continue à voyager sur des bateaux à voile et à peindre des marines mais également des paysages et des vieilles pierres des environs (églises, fermes, doublaudes, pigeonniers…)

Officier du Mérite Maritime, Officier du Mérite National en 1971, Officier de la Légion d’Honneur en 1974, Croix Navale de Vasco de Gama en 1982, Commandeur de l’Ordre d’Henri le Navigateur en 1992, Roger Chapelet est l’auteur « d’un peintre et marin » et « 65 ans de peinture » aux éditions des Presses de la Double

Avec Marin-Marie et Albert Brenet, il est considéré comme l’un des trois grands peintres de marine français du XXème siècle.

Aujourd’hui encore des expositions de ses oeuvres ont lieu dans plusieurs galeries.

Roger Chapelet a peint aussi bien des voiliers que des paquebots, cargos, bâtiments de guerre que des scènes de la vie courante dans les pays où il a séjourné que des paysages de Dordogne et des orgues d’Espagne.

Né à Paris en mars 1934, Francis étudie la musique et en particulier l’orgue, d’abord à l’École César Franck à Paris avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de la Danse de Paris. Il obtient les premiers prix d’harmonie (classe de Maurice Duruflé), d’orgue et d’improvisation.

Il est pendant vingt ans un des titulaires de l’orgue Alfred Kern de l’église St Séverin à Paris dont il est resté titulaire honoraire ; il a été membre des deux commissions d’orgues au Ministère de la Culture. Il est également organiste honoraire de San-Giovanni dei Fiorentini à Rome.

Il a créé la classe d’orgue au Conservatoire de Bordeaux dont il aura la charge jusqu’en 1996.

Francis est connu pour être un des spécialistes de l’orgue espagnol et a dirigé l’Académie Internationale d’Orgue Ibérique de Castille (Il possède un pied à terre à l’Abarca de Campos en vieille Castille). Il est également membre correspondant de l’Académie des Beaux Arts de Madrid.

Ayant oeuvré avec de nombreux facteurs d’orgues, il continue à entretenir et à accorder lui-même les instruments de Montpon-Ménestérol et à les embéllir.

Il a collaboré aux campagnes d’investigation organistique en Amérique du Sud (Pérou, Bolivie…) (Dernier CD sur les 2 orgues de la Cathédrale de Cusco avec Uriel Valadeau.)

Il a signé un grand nombre d’enregistrements dont beaucoup furent primés ainsi que des textes et études consacrés à l’orgue ibérique (voir d’ailleurs plus haut dans le site la page relative à l’ Univers Sonore de l’Orgue IBÉRIQUE.)

Il est Officier dans l’ordre des Arts et Lettres et Chevalier dans l’Ordre du Mérite.

Il continue à donner de nombreux concerts de part le monde et reste le président et dynamique directeur artistique (toujours plein d’idées et de ressources) de l’Association des Amis des orgues de Montpon-Ménestérol-Montignac.

Roger CHAPELET face à l'océan
Francis et Uriel devant l'orgue de l'épître (volets fermés) de Andahuaylillas au Pérou avant le concert d'inauguration