3 orgues dans la Double

La région de la DOUBLE et sa forêt en Dordogne :

La Double et le Landais forme un vaste plateau forestier entaillé de vallons, ponctués par de très nombreux étangs naturels ou artificiels, dus à l’imperméabilité des sols. On y dénombre environ 500 plans d’eau.

Sur ces sols de sables et d’argiles, peu propices à la culture, la forêt a depuis toujours été prépondérante. La Double est ainsi mentionnée comme une forêt « Sylva Edobola » dès le VIIe siècle.

La canalisation de la rivière l’Isle au XVIIIe siècle, facilitant le transport du bois, a favorisé une exploitation intensive de la forêt au profit notamment des chantiers navals de l’Atlantique. Ces prélèvements, ajoutés aux usages domestiques locaux (charbon de bois, bois de chauffage…) ont provoqué une régression de la forêt et le développement de landes. De nombreux étangs furent alors créés pour la pisciculture. Les arbres permettaient d’absorber une grande partie des eaux du sol. Avec leur disparition, la région s’est trouvée transformée en terres humides où les habitants souffraient du paludisme. La mortalité est alors forte et la région a une mauvaise réputation.
Quelques tentatives d’améliorations seront lancées au XVIIIe siècle mais c’est surtout à partir du Second Empire que l’assainissement de la Double et du Landais est entrepris. (Source : Repères géographiques de la Double)

Les 3 orgues présentés ci-dessous ont été restaurés et construit grâce à l’instigation de Francis Chapelet.

L’ ORGUE DE VANXAINS, sonorités baroques européennes

Orgue construit en 1847 par les facteurs Leymarie et Trouillet (anciens compagnons de la manufacture de Louis Callinet de Paris). Le nom des facteurs est inscrit dans la laye du sommier.

Buffet d’esthétique Baroque placé en tribune. La console était placée devant l’orgue. Il comportait un clavier de 54 notes avec 6 jeux et un pédalier en tirasse de 18 notes.

L’orgue était devenu injouable car soumis à des dégradations et disparition de 3 jeux.

En 1982 la commune sur l’instigation de Francis Chapelet décide de le faire restaurer. C’est le facteur Charentais Alain Thomas qui effectua le travail. Le buffet fut peint en vert et or et rehaussé de décorations dans le style baroque par Roger Chapelet (père de Francis Chapelet).

Composition :

1 clavier de 54 notes

Montre 8

Bourdon 8

Prestant 4

Doublette 2

Plein Jeu 4rgs

Sesquialtera 2 rgs (1 1/3 et 1 3/5) (sic !)

Trompette 8

Dessus de Chamade 8

Pédalier de 30 notes

Soubasse 16

Trompette 8

Tirasse I. Transmission mécanique. La console a été placée en fenêtre et un sommier de pédale a été rajouté à l’arrière.

Un relevage a été effectué par Alain Faye en 2012.

L’ ORGUE DE CHANTERAC, sonorités baroques européennes

orgue de Chanterac

L’orgue aurait été offert par les châtelains et a été placé dans l’église (côté nord du choeur) pendant la deuxième moitié du 19ème siècle . Il a sans doute été construit par l’abbé Clergeau facteur d’orgues à Paris car on retrouve dans différentes régions de France le même type d’instrument avec des buffets très semblables.

Un buffet très simple comportant 2 tourelles de 5 tuyaux encadrant une plate-face centrale de 27 tuyaux. Une lyre sert de couronnement à chacune des tourelles. Le haut des tuyaux de la plate face est caché par une sculpture assez large. Il a été restauré en 1983 par le facteur d’orgues Alain Thomas.

Composition

Un clavier de 54 notes et un pédalier en tirasse de 30 notes. Console retournée devant le buffet.

Bourdon 8

Prestant 4

Flûte à cheminée 4

Doublette 2

Sesquialtera 2rgs

Mixture 3rgs.

L’ ORGUE D’ ECHOURGNAC, sonorités baroques européennes

orgue d'Echourgnac

L’église ne comportait pas d’orgue si ce n’est d’abord un harmonium puis un instrument électronique qui rendit l’âme en 1988. Il fut décidé (la commune, la chorale et l’association qui s’était créée) de faire construire un orgue.

Le facteur d’orgues Alain Faye fut choisi. En 1991 l’orgue était placé dans le transept nord.

Le buffet comportant 3 plate-faces est entièrement peint en blanc et bleu.

Composition:

Clavier unique coupé en basses et dessus de 56 notes et un pédalier en tirasse de 30 notes.

Bourdon 8

Montre 8 (Dessus)

Montre 4 (B/D)

Flûte à cheminée 4(B/D)

Doublette 2 (B/D)

Tolosane 2rgs (B/D) (un petit cornet 2 rangs en somme avec 2 2/3 et 1 3/5))

Mixture 3rgs

A retenir :

ORGUE DE VANXAINS:

Église xxxxx
Facteurs : xxxxx

?? 1842
Esthétique : xxxxx
xx jeux
xx touches
xx  tuyaux
Tirage mécanique :xxxx
Tirage électrique : xxxxx

ORGUE DE CHANTERAC :

Église xxxxx
Facteurs : xxxxx

?? 1842
Esthétique : xxxxx
xx jeux
xx touches
xx  tuyaux
Tirage mécanique :xxxx
Tirage électrique : xxxxx

8 Years Experience

5 Star Rating

Quick Turnaround

Dedicated Support